Montréal Automne
Montréal,  PVT,  PVT canada,  Voyage

PVT Canada #6 : Notre vie à Montréal en temps de pandémie

La dernière fois que j’ai écris pour vous raconter notre vie au Canada, c’était pour vous confier ce qu’on vivait en temps de pandémie à Montréal et comment on se sentait face au confinement (PVT Canada #4 : Confinement à Montréal).

Depuis Avril dernier, il s’en est passé des choses. En effet, après les dernières chutes de neige d’Avril, à partir du mois de Mai, le beau temps et les beaux jours ont pris place. Le nombre de cas COVID diminuant de jour en jour, les magasins, les restaurants et les bars ont peu à peu rouvert. Nous avons décidé de sortir plus souvent pour s’aérer et surtout voir nos amis qui nous manquaient.

Je vais donc vous raconter ce que nous avons vécu depuis le mois de Mai au Canada dans ce nouvel article : PVT Canada, notre vie à Montréal en temps de pandémie.

Le déconfinement et les premières sorties

Nos toutes premières sorties étaient simplement des après-midis ou des pique-niques dans les parcs de la ville avec nos amis. Nous avions acheté des vélos pour éviter les transports en commun et mieux profiter de la ville. A partir du moment où nous avions commencé à sortir et à profiter du soleil avec nos amis, nous faisions que passer du temps dehors. En effet on ne supportait plus du tout de rester à l’appartement.

Nous avons roulé en vélo sur une bonne partie du canal Lachine, jusqu’au parc Sainte-Catherine, le long du parcours Gouin ou encore dans le parc Jean-Drapeau. D’ailleurs on a vu une baleine à bosse dans le fleuve Saint-Laurent à Montréal fin Mai lorsque nous nous promenions en vélo dans ce dernier. Cependant la pauvre baleine est restée plusieurs jours et a fini par y laisser sa vie, étant coincée dans cette partie du fleuve.

Nous avons enchaîné les pique-niques et les barbecues dans les parcs de Montréal. Pour se ressourcer, nous avons commencé à retourner dans les parcs nationaux du Québec comme le parc du Mont-Tremblant ou le Mont-Orford par exemple, pour faire de longues randonnées et profiter de la nature qui nous avait temps manqué.

Notre plus bel été à Montréal

Puisque tous les événements et les festivals ont été annulés à cause de la pandémie, nous avons dû trouver des occupations pour profiter de l’été comme il se doit à Montréal. Au final, cet été a été bien plus beau que le premier !

Nous avons évidemment continué de faire des barbecues dans les parcs et d’aller dans les bars et les restaurants. Et nous avons surtout passer notre temps à vadrouiller dans les alentours de Montréal en quête d’activités. Nous avons été servi !

On a fait du canoë sur une bonne partie de la rivière rouge. Nous avons découvert la forêt Ouareau. Une fois, nous avons pique-niqué au belvédère du Mont-Royal et nous nous sommes fait envahis par des ratons-laveurs ! Nous nous sommes rafraîchis dans les piscines municipales. Nous nous sommes promenés sur les îles de Boucherville. On a fêté l’anniversaire de l’un de nos amis à Toronto ! Nous avons découvert les belles chutes de Dorwin. On a tenté l’expérience du canot-camping sauvage et c’est l’un de nos meilleurs souvenirs. Nous avons passé un week-end au parc du Mont-Mégantic.

Enfin, Stephane et moi sommes partis à l’opposé du Canada, à Vancouver pour faire un long road trip afin de réaliser notre rêve de voir les rocheuses canadiennes ! Nous avons failli ne jamais pouvoir y aller, puisque quelques jours avant notre départ, l’un de nos amis est tombé malade en pensant avoir le COVID. Donc le temps d’avoir ses résultats qui étaient au final négatifs, nous a paru très long !

Notre voyage dans les rocheuses canadiennes est l’un de nos plus beaux voyages. Nous sommes heureux d’avoir pu faire ce voyage malgré la situation actuelle.

Notre rentrée à Montréal

La bonne nouvelle de la rentrée qui nous a requinqué c’est la reprise du job de Stephane ! En effet, Stephane a enfin pu retravailler à temps plein puisque les succursales de la SAQ ont accepté à nouveau d’accueillir les représentants des ventes. Pour ma part, je n’ai jamais cessé de travailler, donc le boulot continue.

Mais aussi une mauvaise nouvelle puisque l’une de nos plus belles rencontres à Montréal, qui est maintenant un ami nous a appris qu’il quittait le Canada pour commencer son projet professionnel en France ! Cela a été un véritable choc car c’est arrivé du jour au lendemain et 10 jours après, on l’accompagnait à l’aéroport pour lui dire aurevoir. Cela nous a fait nous rendre compte à quel point on s’attachait vite aux gens et que les gens qu’on a rencontrés étaient devenus de véritables amis.

 

L’arrivée de l’automne et des mauvaises nouvelles

Puis est venue la saison de l’automne ! Nous avons fait quelques activités typiques automnales au Québec avec nos amis comme par exemple l’auto-cueillette des pommes !

Nous avons pu profiter des magnifiques couleurs de l’automne à Montréal ou dans des parcs nationaux. On en profite encore aujourd’hui ! A certains endroits les feuilles sont déjà tombées mais à d’autres endroits, les couleurs sont encore bel et bien là !

Quelques semaines après, alors que l’on planifiait avec nos amis, nos prochains week-ends en automne mais aussi en hiver pour profiter à fond de cette fin d’année, la nouvelle est tombée. Montréal passe à nouveau en alerte rouge en ce qui concerne le COVID 19. Le président Legault annonce qu’à partir du 1er octobre, les restaurants et les bars doivent fermés, les rassemblements privés sont interdits et les voyages interrégionaux ne sont pas recommandés. Suivez les évolutions du nombre de cas au Québec ici. C’est un véritable coup de massue ! Après avoir gâché des mois de confinement de Mars à Avril, on pensait que ce malheureux épisode était bien loin derrière nous. Nous recommencions à peine à projeter des petits voyages et des petites virées de fin de semaine, que nous avons dû tout annuler.

Notre pire crainte est que l’on nous empêche de rentrer en France pour voir nos proches pour les fêtes de fin d’année. Ce serait un désastre.

On essaie malgré tout de positiver et de profiter quand même des couleurs d’automne pour essayer de garder le moral. Mais ne pas pouvoir voir nos amis et être loin de notre famille est de plus en plus difficile à vivre ! En tant que pvtiste ou expatriée, la frustration, l’anxiété mais aussi l’inquiétude sont à leur apogée ! Notre patience est mise à rude épreuve cette année !

J’espère que cet article sur notre PVT Canada : Notre vie à Montréal en temps de pandémie, vous a plu. Nous avons eu des hauts et des bas, mais nous avons la chance de pouvoir profiter tout de même et de pouvoir apprécier la beauté du Québec. Que vous vivez également à Montréal ou ailleurs, n’hésitez pas à me partager vote expérience en commentaire !


Si vous souhaitez rester informé(e) de la publication de mes prochains articles, inscrivez-vous à ma newsletter mensuelle !

3 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :