Big beehive trail Lake Louise
Expatriation,  PVT,  PVT canada,  Voyage

PVT Canada #9 : Bilan de notre expérience à Montréal

C’est l’heure de faire le bilan de notre expérience en PVT au Canada. Notre aventure en PVT a pris fin au mois de juin. Deux années se sont écoulées rythmées par des hauts et des bas. Mais beaucoup plus de haut que de bas ! En deux ans, des choses se passent. On grandit. On apprend. On évolue. On change d’avis… Pour notre part, l’expérience a été nettement positive. C’est d’ailleurs pourquoi nous avons finalement décidé de rester plus longtemps vivre à Montréal.

PVT Canada : Bilan personnel

Pour commencer, je vais vous faire un petit bilan « personnel » de ce que cette expérience nous a apporté positivement mais aussi négativement. Tout n’est pas tout beau tout rose !

Bilan personnel de notre PVT Canada : Points positifs

  • Rencontres : Cette expérience nous a avant tout permis de rencontrer de nouvelles personnes et en faire de vrais amis. En effet, nous avons tissé des liens d’amitié avec de nombreuses personnes en deux ans : des collègues de travail, des expatriés français, des personnes que nous connaissions déjà en France puis des connaissances de connaissances…
  • Enrichissement : Ces deux ans nous ont fait grandir et nous ont permis d’en apprendre davantage sur nous-même. En effet, je suis profondément convaincue que la meilleure façon de se comprendre et de se connaître est de sortir de sa zone de confort. J’ai pu sortir de la mienne en voyageant en Australie et en vivant dans un environnement radicalement différent du mien. Mais j’ai encore une fois retesté l’expérience en partant m’expatrier sur un autre continent avec une tout autre culture.
  • Nouvelles passions : Cette aventure m’a permis de découvrir de nouveaux hobbies et de nouveaux sports beaucoup plus accessibles à Montréal qu’en France. Le fait de partir s’installer ailleurs que ce soit une autre ville ou un autre pays permet en quelque sorte de « recommencer de zéro », de tester des activités que nous n’avons jamais osé ou que nous n’avons jamais pris le temps de faire. Notre installation à Montréal m’a en partie permis de prendre du temps pour moi et de me remettre à faire un sport régulièrement.

Bilan personnel de notre PVT Canada : Points négatifs

  • Distance avec la famille et les amis de France : Le point noir de tout expatrié est l’éloignement avec la famille et les proches. On veut constamment être à deux endroits en même temps. On traverse des périodes qui nous donnent envie de rester à Montréal. Puis on en traverse d’autres qui, au contraire, nous convainquent de rentrer en France pour être plus proche de notre famille. L’expatriation est difficile, mais cela nécessite de trouver un équilibre entre notre pays natal et notre pays d’adoption qui nous convient.

PVT Canada : Bilan professionnel

Bilan professionnel de notre PVT Canada : Points positifs

  • Emploi dans son secteur : Je me répète mais à Montréal c’est plus facile de trouver un emploi dans son secteur d’activité qu’en France (en général). En effet, le marché de l’emploi est totalement différent. Le marché de l’emploi en France est totalement bouché alors qu’au Québec, le marché est en pénurie de main d’oeuvre dans de nombreux secteurs, encore plus depuis le covid. Lorsque Stephane et moi sommes arrivés, nous n’avions pas du tout ce discours. En effet, pour ma part j’ai mis environ 3 mois à trouver un job en communication alors que j’avais déjà un petit peu d’expériences. Mais à partir du moment où j’ai eu ma première expérience québécoise dans mon domaine, les opportunités se sont nettement multipliées ! Pour savoir comment on a trouvé un travail à Montréal, vous pouvez lire cet article.
  • Evolution professionnelle : Si vous n’êtes pas trop difficile et que vous saisissez les opportunités qui se dressent devant vous, vous pourrez évoluer très rapidement dans le domaine que vous souhaitez. Dans mon cas, j’ai commencé par trouver un premier emploi au bout de 3 mois de recherche en tant que Coordonnatrice Marketing dans une PME montréalaise de multimédia. Ensuite au bout de quelques mois, j’ai trouvé un job en tant que gestionnaire de communautés dans une grande agence de marketing, dans laquelle j’ai d’ailleurs évolué en tant que Responsable Technique. Puis j’ai enfin eu l’opportunité de travailler dans l’un des domaines qui m’intéresse le plus, l’hôtellerie. Depuis peu, je suis responsable marketing pour deux hôtels à Montréal.

Bilan professionnel de notre PVT Canada : Points négatifs

  • Incertitude face à la pandémie : Que ce soit à Montréal ou ailleurs dans le monde, on est toujours dans l’inquiétude d’une énième vague qui nous fasse perdre notre travail et qui chamboule tous nos projets à nouveau.

PVT Canada : Bilan vie à Montréal

Bilan vie à Montréal : Points positifs

  • Logement : On a eu deux appartements différents. On a trouvé notre premier appartement en une semaine et on a été choisis par la propriétaire pendant la visite. Le lendemain on signait le contrat sans justifier d’aucun document. C’était tellement facile qu’on pensait qu’il y avait anguille sous roche ! On a ensuite souhaité déménager dans un autre appartement plus spacieux (notre appartement actuel). Nous sommes situés dans le même quartier et sommes littéralement tombés sur une petite perle. Nous avons également été choisis par l’ancienne locataire qui a poussé notre dossier à l’agence qui avait le dernier mot sur la sélection des prochains locataires. Au niveau de la location d’appartements, on peut trouver facilement sans trop de justificatifs mais faut s’attendre à ce que les loyers soient assez onéreux, ou alors faut s’éloigner du centre de Montréal. Découvrez les quartiers les moins oenéreux à Montréal ici.
  • Qualité de vie : Nous sommes vraiment satisfaits de la vie qu’on mène et de la qualité de celle-ci. Malgré le fait de vivre dans l’une des plus importantes villes en Amérique du Nord, nous vivons plutôt bien comparativement à Paris par exemple. Les salaires compensent assez bien le coût de la vie qui est assez élevé.

Bilan vie à Montréal : Points négatifs

  • Coût de la vie : Comme je disais plus haut, qui dit grande ville d’Amérique du Nord, dit la vie est chère. Ce qui coûte le plus cher selon moi :
    • les loyers
    • l’épicerie et le shopping en général
    • les restaurants
    • les transports en commun
    • les forfaits téléphoniques et internet
  • Restrictions liées au COVID : Comme dans beaucoup de pays, les restrictions au Québec ont été assez sévères et de nombreux commerces sont restés fermés pendant plus de 6 mois. Heureusement, on a pu profiter des activités en plein air à proximité de Montréal à chaque saison.

PVT Canada : Bilan découverte du Canada et voyage

Bilan découverte du Canada et voyage : Points positifs

  • Découverte de différentes provinces du Canada : Pendant ces deux ans on a pu voyager et découvrir de nombreuses provinces du Canada. On a d’abord visité le Québec en passant par la Gaspésie. Puis on est allés passer des petits week-ends à Ottawa mais aussi à Toronto. Enfin, nous avons eu la chance de partir l’été 2020 deux semaines dans l’ouest Canadien. Le dernier sur la liste est le Yukon en passant par l’Alaska. On espère pouvoir y aller l’année prochaine !
  • Vacances au Mexique : L’avantage de vivre sur le continent américain est la proximité avec l’Amérique Centrale et l’Amérique Latine. Nous sommes allés au Mexique visiter la péninsule du Yucatan la première année de notre PVT au Canada, avant que le covid voit le jour !

Bilan découverte du Canada et voyage : Points négatifs

  • Frontière américaine fermée : Nous ne pouvons toujours pas voyager aux Etats-Unis. C’est très frustrant, en sachant qu’on est à quelques heures de la frontière en voiture et à 6h de route de New-York. Mais j’ai espoir que les frontières s’ouvrent prochainement.
  • Aller-retour en France hors de prix : Nous sommes rentrés plusieurs fois en France pour voir nos proches. Les mesures drastiques au Canada nous ont fait perdre beaucoup d’argents et les billets pour la France ont beaucoup augmenté comparativement à l’avant COVID. Revoir sa famille devient un luxe !

J’espère que ce mini bilan sur mon expérience en PVT au Canada, plus précisément à Montréal vous donne une idée de la vie qu’on y mène. Cette expérience a été bien plus positive que négative malgré un début difficile et le covid.

Pour suivre nos aventures au Canada et être tenu(e) informé(e) des futurs articles, abonnez-vous à ma newsletter mensuelle !

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :