Roadtrip,  Voyage,  WHV Australie

Bilan de 6 mois de PVT en Australie et retour en France

Je vous partage le bilan de mon PVT en Australie. Cet article vous expliquera tout ce qu’un PVT en Australie peut vous apporter culturellement, humainement mais aussi personnellement. En effet, je vais d’abord parler de mes derniers jours en Australie avant de rentrer en France et de mes ressentis. Ensuite je vais vous expliquer plus en détail tout ce que cette aventure m’a apporté. Enfin je vais vous raconter ce qu’il s’est passé lorsque je suis rentrée en France.


Résumé : PVT en Australie de 6 mois

Il y 3 ans plus tard, je suis partie en PVT pour explorer l’Australie pendant 6 mois avec mon amie Jeanne et mon copain Stephane pendant notre année de césure entre la première année et la seconde année de Master. Nous sommes partis avec un budget assez restreint mais avec la fervente intention de prouver qu’on y arriverait quand même ! C’était notre toute première expérience à l’étrange.

Aujourd’hui je vais enfin terminer le récit de mon PVT de 6 mois en Australie. Cet article sera comme un grande conclusion de tous mes autres articles sur l’Australie. Je vous conseille d’ailleurs de lire mes articles précédents pour mieux comprendre celui-ci.

Roadtrip côte ouest Australie - PVT Australie : de Perth à Darwin - Blog Voyage Ma Folie Vagabonde
Roadtrip côte ouest Australie.

Mon PVT en Australie se termine à Melbourne, là où il a commencé

Retour à la case départ : Melbourne

On est fin Mai et il ne reste plus que quelques jours avant de rentrer en France. Notre vol retour est au départ de Melbourne, donc on est contraint de prendre un vol interne Darwin-Melbourne pour pouvoir rentrer dans notre pays. On décide de passer quelques jours à Melbourne pour voir ce que nous n’avions pas eu le temps de découvrir à notre arrivée en Décembre de l’année précédente et de faire le bilan.

Les dernières découvertes de notre PVT en Australie

On décide de réserver des nuits à côté du Port de St Clida. Nous profitons des jours où il ne fait pas trop froid pour aller voir le Port de St Clida et visiter le Luna Park qui est malheureusement fermé à cette époque-là de l ‘année.

DSC01483

Dans mon article précédent (Roadtrip de Perth à Exmouth et Visite de Darwin), je vous parlais de notre liste d’animaux “australiens” à voir, nous avons finalement vu un animal dont nous ne soupçonnions pas du tout de vivre en Australie, le pingouin ! En effet, au port de St Clida, de tous petits pingouins bleus vivent dans les roches. Il est très facile de les apercevoir d’ailleurs, il suffit de bien regarder entre les rochers !

DSC01498

Nos derniers jours passent aussi rapidement que nos 6 mois en Australie. On ne réalise pas qu’on va rentrer chez nous et retrouver tous nos proches.

Mes amis et ma famille me manquent énormément mais je ne souhaite pas rentrer en France à ce moment précis. Je sais que je peux rester plus longtemps encore mais le niveau de mes finances étant au plus bas et avec ma dernière année d’études à terminer, je n’ai pas vraiment le choix…


Bilan de notre PVT de 6 mois en Australie

C’est l’heure de faire le bilan de tout ce que ce PVT nous a apporté et nous a appris. Le but étant également de savoir si oui ou non ce voyage a rempli son objectif. L’objectif de ce voyage était de prendre du recul sur nos études, de découvrir une nouvelle culture, de vivre un expérience hors du commun et de réaliser mon rêve.

Découverte d’un pays et d’une culture

L’Australie étant l’un des pays les plus éloignés de l’Europe, la culture allait forcément être différente mais on n’était pas prêt de découvrir à quel point l’Australie est un autre monde !

Découvrir un pays

On a parcouru en long et en large l’Australie : la côte Ouest, la côte Est et le Nord. (A notre grand regret, nous n’avons pas pu faire le centre et la Tasmanie.) Nous avons visité les grandes villes : Melbourne, Sydney, Brisbane, Cairns, Perth et Darwin. On a traversé 5 états sur 7. On a même vécu dans des climats totalement différents tels que le climat tempéré (Melbourne, Sydney et Perth), le climat subtropical (Bribane et Cairns), le climat tropical (Darwin), le climat aride (Exmouth) et le climat désertique (Karijini). Imaginez-vous l’immensité du pays pour avoir autant de climats différents ?

J’ai pris le temps de créer une carte de l’Australie avec tous les points clés de notre aventure !

Caret Australie

Découvrir la faune australienne

Ce qui nous a le plus marqué et plu est sans aucun doute l’incroyable faune australienne. On était émerveillés de voir tous ces animaux qu’on ne peut voir en Europe. Nous avons vu des centaines de kangourous, des quokkas, des requins, des crocodiles, des emeus, des serpents, des varans, des iguanes, des dauphins, des koalas, des pingouins… mais aussi de nombreux gros insectes (Ma phobie !).

DSC01118

Emeu, Western Australia - PVT Australie : de Perth à Darwin - Blog Voyage Ma Folie Vagabonde
Emeu, Western Australia
Crocodile à Adelaide River, Australia - PVT Australie : de Perth à Darwin - Blog Voyage Ma Folie Vagabonde
Crocodile à Adelaide River, Australia
Lemon Shark à Ocean Park Aquarium - PVT Australie : de Perth à Darwin - Blog Voyage Ma Folie Vagabonde
Lemon Shark à Ocean Park Aquarium
DCIM100GOPROGOPR0936.
DCIM100GOPROGOPR0936.

DSC01192

Quokkas sur Rottnest Island - PVT Australie : de Perth à Darwin - Blog Voyage Ma Folie Vagabonde
Quokkas sur Rottnest Island

On en a aussi beaucoup appris sur l’importance de la préservation de l’environnement et de la biodiversité. En effet, on a appris que les chats, les vaches, les chevaux, les dromadaires etc par exemple ont tous été importés. Depuis leur arrivée, la biodiversité a énormément changé. Par exemple les dromadaires se sont tellement bien acclimatés à l’Australie, qu’actuellement le gouvernement australien en exporte à l’étranger car il y en a trop (ou les exécute…).

S’intégrer dans une nouvelle culture

On a vécu chez l’habitant plus de la moitié de notre PVT donc on a pu vivre comme de vrais australiens. On était vraiment au cœur de la vie des familles. Nous avons donc découvert une autre façon de penser et de vivre.

On a fêté plusieurs fêtes en Australie tels que le nouvel an à Sydney, Noël en pique-niquant sur la plage et Pâques à Fremantle (à côté de Perth).

Nous avons amélioré notre niveau d’anglais afin de mieux communiquer avec les australiens et plus facilement s’exprimer. On a d’ailleurs appris des expressions anglaises souvent utilisées telle que “Shut the gate mate!”.

On s’est restreint sur les déjeuners car les australiens mangent surtout des repas rapides à l’heure du midi comme des sandwichs par exemple ou (surtout) des wraps ! Nous nous sommes également habitués à manger vers 17-18h car il faisait déjà nuit à ces heures-là.

Apprendre l’histoire d’un pays

Ce sont des locaux qui nous ont parlé de l’histoire de l’Australie notamment la colonisation de l’Australie par les anglophones et les abominations faites aux aborigènes à l’époque. Ainsi ils nous ont permis de comprendre pourquoi les aborigènes étaient malheureusement aussi peu intégrées et pris pour des marginaux.

Une aventure avant tout humaine

Cette aventure a surtout été humaine de par notre expérience de vie en groupe à 3 mais également de par nos nombreuses rencontres avec des étrangers venus du monde entier ainsi que nos magnifiques rencontres avec les familles australiennes.

Départ à trois

Nous sommes partis à trois dans cette aventure sans vraiment savoir où on allait et ce qu’on allait faire pendant 6 mois. Je connaissais Jeanne depuis moins d’un an, nous étudions dans la même classe en Marketing à Bordeaux et je sortais avec Stephane depuis seulement 6 mois lorsque nous sommes partis. Donc nous avons décidé de partir ensemble quelques mois avant. Donc à l’évidence Stephane et moi sortions ensemble depuis peu et Jeanne l’avait vu qu’une seule fois. C’était un pari fou !

Vie de groupe

Pourtant nous avons vécu toute cette aventure en trio sans jamais le remettre en question. Il y a eu quelques doutes concernant notre voyage et nos finances ce qui a engendré quelques moments d’énervement entre nous mais nous avons beaucoup appris de notre rapport aux autres et de la vie en communauté. Un véritable esprit de famille s’était créé. On n’a appris à vivre avec les défauts de chacun et à s’adapter suivant les humeurs de chacun. Il en est ressorti une amitié entre nous trois plus forte et soudée que jamais. Si c’était à refaire, on s’accorderait tous les trois je pense pour dire qu’on ne changerait rien !

Montage Article Australie (1)

Des rencontres inoubliables

Comme je vous l’ai mentionné précédemment, nous avons été hébergé chez des australiens. En effet nous avons fait du help exchange c’est-à-dire qu’on était logé en échange de travaux dans leur jardin ou dans leur ferme.

La famille de Bellbrae

La première famille à Bellbrae (à côté de Melbourne) a été la famille la plus accueillante et attachante que l’on ait eu. Ils nous amenaient voir leurs amis, nous invitaient pour les anniversaires, nous invitaient tous les soirs à dîner avec eux et nous ont même offert un excellent repas et le plus beau des cadeaux pour Noël : Les 12 Apôtres ! (Arrivée à Melbourne et HelpX à Bellbrae). Avant de partir, nous avons décidé de réarranger tout l’arrière de leur terrain en un chemin bordant leur étang, même s’ils nous l’avaient pas demandé pour les remercier d’un tel accueil et d’une telle générosité. Ils l’ont nommé Sainte Catherine (en référence à la très grande avenue de Bordeaux) pour toujours se souvenir de nous. Au bout de 3 semaines, lorsque nous avons du faire nos adieux. Il m’a été impossible de contenir mes larmes à la gare…

Les familles de Brisbane

Nous avons également atterri chez un homme qui vivait avec ses 4 enfants à côté de Brisbane et qui n’avait clairement pas les moyens de nous garder. On est restés seulement 3 jours chez lui car le niveau de confort était à la limite de l’insalubrité. Il nous a malgré tout amener rencontrer des amis à eux qui avaient un ranch. Stephane et moi sommes montés à cheval pour la première fois ! Lorsqu’il nous a déposé chez son amie Trish qui a accepté de nous accueillir chez elle à son tour, les enfants étaient tristes de nous voir partir et nous demander si on les reverrait un jour…

Trish parlons-en, une veuve ayant un fort caractère qui habitait dans un magnifique palace en haut d’une colline faisant partie de son terrain de plusieurs hectares. Elle possédait beaucoup d’animaux : deux dromadaires, des chevaux, des vaches, des cochons, des paons, des alpagas… 5 chiens et 1 chat aussi. On avait tout l’étage de la maison pour nous en échange de travailler et de nous occuper des animaux. (HelpX à Brisbane et à Noosa). Elle était censée nous garder qu’une semaine le temps que l’on trouve un job mais nous n’arrivions pas à en trouver. Cette femme nous a généreusement garder 3 semaines au total et s’est démenée pour nous trouver de petits jobs rémunérés. Lors des adieux, on a tous senti l’émotion dans ses yeux.

La famille de Noosa

Nous avons ensuite travailler chez une vieille femme à Noosa. Elle possédait une entreprise de paysagiste qui était totalement abandonnée depuis plus d’un an. On l’a aidé à remettre au propre toutes ses plantes et son jardin. (HelpX à Brisbane et à Noosa). Nous avons pu rencontré son voisin Dean qui nous a fait découvrir les environs. Cette femme avait de nombreuses sautes d’humeur. Il y a des jours où tout allait bien, elle nous amenait à la plage et nous faisait de bons plats. Mais pendant ses mauvais jours, elle pouvait nous manquer de respect. Ce qui nous a poussé, un jour, à partir du jour au lendemain sans la prévenir à l’avance. Notre seul regret est de ne pas avoir pu dire au revoir à Dean.

La famille de Mackay

A Mackay, nous avons séjourné plusieurs semaines avec John et sa famille notamment pendant le cyclone Debbie. Ils ont été également très généreux malgré ce contexte inquiétant et nous ont fait découvrir des petites merveilles de la nature. (Roadtrip de Noosa à Cairns).

A travers toutes ces expériences chez l’habitant, on a appris à faire confiance à des inconnus et à partager des bonheurs simples avec des familles australiennes en étant dans l’intimité ou à proximité.

Les autres rencontres

Sans oublier qu’au cours de notre voyage, nous avons également rencontré de nombreux étrangers et des français avec qui nous avons partagé des moments inoubliables !

Montage Article Australie

En apprendre sur soi-même

Nous avons inévitablement beaucoup appris  du pays et de sa culture. Cependant à travers ce voyage, la plus grande des leçons que nous avons apprise est sur nous-même.

Dépasser et connaître ses limites

C’est dans les situations les plus compliquées et les plus inédites, que l’on découvre souvent ses limites. Notre aventure en 6 mois s’est très bien passée, on est rentrés en un seul morceau. Cependant on a vécu des choses remarquablement inconnues pour les européens que nous sommes.

Loin de son confort habituel

Tout d’abord, on a vécu avec très peu de confort. En effet on a vécu dans des petites cabanes en fin fond de l’Australie avec la crainte, chaque nuit, qu’un gros insecte ou pire qu’un serpent se fraye un chemin jusqu’à nous. Mais ce n’était pas juste un frayeur… On a fait de nombreuses mauvaises rencontres avec de très grosses araignées et même des serpents !

Les catastrophes naturelles

On a eu quelques coups durs en 6 mois. Effectivement on a vécu un déluge en étant perdus en pleine forêt, une tempête en pleine mer et même un cyclone (En savoir plus : PVT Australie #4 : Roadtrip de Noosa à Cairns). A cause de ce dernier, nous avons du annuler un bon nombre d’activités et de destinations qu’on avait programmé à l’avance comme les Whitsundays, nous étions extrêmement frustrés et en colère. Ce genre d’événements m’a fait prendre conscience à quel point on est petit face à la nature et impuissant.

L’inquiétude face à l’argent

On a aussi eu la peur de ne plus avoir d’argent pour vivre. Nous étions constamment entrain d’anticiper, d’organiser et réorganiser nos semaines à venir. On a aussi vécu l’angoisse de tomber sur une famille malveillante une deuxième fois. Mais on a également effectué des travaux physiques difficiles dans des conditions de travail parfois déplorables et en pleine chaleur. Par moment, nous étions épuisés physiquement et mentalement à cause de certains travaux qu’on nous demandait de faire.

Toutes ces épreuves nous ont poussé au bout de nos retranchements et nous ont obligé à dépasser ou surpasser nos limites quelques fois.

Montage Article Australie (3)

Se recentrer sur nous-même

Le fait de dépasser ses limites, permet aussi de mieux se comprendre. Je ne m’en suis pas rendue compte pendant mon voyage. C’est en rentrant en France et en écoutant mes amis et ma famille me dirent que j’avais changé que j’ai fini par faire un travail d’introspection. En effet, j’ai découvert des qualités et des défauts chez moi que je pensais inexistants. J’ai appris le sens des responsabilités ainsi que des priorités et à être autonome. Cependant concernant mes défauts, j’ai acquis la capacité de m’adapter et de travailler dessus. (J’ai bien travaillé sur mon CV ahah).

Une nouvelle façon d’appréhender le monde et l’avenir

Avant ce long voyage, le plus loin où j’étais allée, était les pays d’Europe ou les DOM-TOM. Le fait de traverser l’océan et de se retrouver à l’autre bout du monde a transformé ma vision du monde. Auparavant certains pays me paraissaient trop lointains ou inaccessibles. Depuis ce voyage, j’ai bien conscience que nous pouvons et que nous avons la chance de pouvoir voyager où on veut. Et que pour entamer un voyage tel que celui-ci, il suffit d’enlever les barrières que l’on s’impose et se lancer courageusement !

Une prise de conscience

Je n’avais pas vraiment d’ambition non plus, je ne savais pas ce que je voulais faire plus tard de ma vie et ce dont j’étais capable. A l’époque je voulais que rien ne change dans mon quotidien et que tout reste à l’identique dans ma petite ville avec mes petites habitudes. Depuis, il n’est plus du tout question de ça. J’ai compris ce que j’aimais et ce que je voulais faire de ma vie : voir le monde ! Ce voyage m’a fait prendre conscience de la richesse du monde et de la nature à découvrir. Mais je ne veux pas juste voir la beauté de la nature dans le monde, je veux aussi découvrir des cultures et des pays avec leur histoire.

Ce voyage a été extrêmement bénéfique dans le sens où il m’a aussi ouvert les yeux sur les tracas superflus du quotidien qui n’ont pas lieu d’être et sur l’importance de vivre au présent et d’apprécier les petits bonheurs du quotidien. Plus important encore de profiter plus largement tout autant du chemin que de la destination.

DSC00947


Le difficile retour en France après notre PVT de 6 mois en Australie

Maintenant que je vous ai expliqué tous les biens faits et les bénéfices de ce voyage, je vais vous raconter notre retour en France qui a été plutôt compliqué à vivre pour moi en particulier.

Les retrouvailles tant attendues

Toutes les retrouvailles avec notre famille et nos amis ont été des moments très forts et intenses. 6 mois c’est rien, mais 6 mois à l’autre bout du monde sans ses repères, c’est extrêmement plus long psychologiquement.

Pouvoir s’asseoir et raconter du début à la fin toutes nos aventures de vives voix et sans un écran interposé, à toutes les personnes de son entourage me fit un bien fou. Voir les enfants totalement captivés par mes récits et ma famille si curieuse et attentive m’a aussi énormément émue.

Le bonheur de retrouver son confort et ses anciennes habitudes

Retrouver sa maison, sa chambre, sa voiture, tous ses vêtements, son lit confortable, tous ses produits de beauté mais surtout la gastronomie française qui était la chose qui nous manquait le plus, a été un réel soulagement ! Le fait de rentrer pendant l’été sur le bassin d’Arcachon m’a énormément aidé à ne pas trop penser à l’Australie pendant plusieurs mois.

Le choc du retour à la vie de tous les jours

Au bout de quelques mois, comme toutes personnes ayant vécu une longue expérience à l’étranger, j’ai fini par subir le choc du retour assez violemment. Notre expérience étant un événement marquant tellement significatif dans nos vies, que nous en parlons très fréquemment encore aujourd’hui. Mais malgré nos récits, personne ne peut réellement comprendre de quoi il s’agit.

Un voyage pas comme les autres

De nombreuses personnes peuvent penser que ce type de voyage s’apparente simplement à de longues vacances de 6 mois à la plage. De nombreuses personnes ayant vécu en Australie de façon différente, peuvent également tenir un discours totalement différent au mien. Mais cet espèce de décalage entre tout ce qu’on a vécu et ce “retour à la vie de tous les jours” a été très difficile à gérer. J’utilise d’ailleurs volontairement l’expression “la vie de tous les jours” plutôt que le retour à la “vraie vie” car selon moi la vraie vie s’apparente plutôt à notre expérience en Australie. En effet cette expérience nous a ramené au cœur de l’essentiel. Notre aventure en Australie n’est plus qu’un lointain souvenir, ça la rend même irréel. 

Le manque de la découverte et de l’aventure !

Après nos études, nous avons commencé à travailler à Paris et à suivre une routine de vie similaire au classique métro-boulot-dodo. Notre vie à Paris nous a rendu très heureux et il nous arrive d’envier notre vie à Paris, mais mon envie de repartir à l’aventure grandissait de jour en jour. Cette envie ne quittait jamais mon esprit. Nous sommes passés d’une aventure imprévisible où notre seul objectif était de découvrir, d’être émerveillés et d’avoir le souffle coupé à un quotidien beaucoup plus monotone en quelques mois.

Nouvelle aventure au Canada

C’est donc ainsi que Stephane et moi avons décidé de tenter un deuxième PVT mais cette fois-ci au Canada pour vivre quelque chose de totalement différent. (En savoir plus : PVT Canada #1 : Découverte et Installation à Montréal). Nous savons que nous ne vivrons jamais la même expérience qu’en Australie. Chaque voyage est différent et apporte des choses différentes. Mais nous avons choisi ce mode de vie et nous en sommes très heureux !

Automne au Canada - Bilan 6 mois à Montréal - Blog Voyage Ma Folie Vagabonde
Automne au Canada

Je pense que cet article synthétise assez bien tout ce que l’Australie a changé dans ma façon d’être et de penser. Il résume également succinctement mon retour en France. J’ai mis un certain temps à écrire cet article, étant donné que ce retour en France date d’il y a plus de 2 ans maintenant. Je voulais partager mon ressenti sur le fait de sortir des sentiers battus et de vivre des expériences de ce type-là pour aider les gens qui hésitent à se lancer et convaincre ceux qui ne s’en croient pas capables !

Si je l’ai fais, tout le monde est capable de le faire. Je voulais aussi insister sur le fait de vivre une expérience telle que celle-ci en particulier en Australie car je n’ai pas vécu d’expérience équivalente ailleurs jusqu’à maintenant pour comparer et mais surtout parce que mon rêve était d’aller en Australie, maintenant mon rêve est d’y retourner !

Tous les articles de mes aventures de PVT en Australie

Si vous souhaitez connaître et comprendre notre aventure en PVT en Australie, rendez-vous sur mes autres articles de blog :

  1. PVT Australie #1 : Arrivée à Melbourne et HelpX à Bellbrae
  2. PVT Australie #2 : Roadtrip de Sydney à Brisbane
  3. PVT Australie #3 : HelpX à Brisbane et à Noosa
  4. PVT Australie #4 : Roadtrip de Noosa à Cairns
  5. PVT Australie #5 : Roadtrip de Perth à Exmouth et Visite de Darwin

Laissez-moi un commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé et si vous avez vécu la même chose lors d’un retour de l’étranger. N’hésitez pas à m’envoyer un message privé si vous avez des questions, je vous répondrai sans faute avec plaisir.

2 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *